EPUISE. Vase à « palmettes »

en bronze édition Primavera. Objet vendu.

Mr Rebuffel Michel a trouvé et vous propose dans son magasin d’antiquités à Nice, un très beau vase « Primavera ». Ce vase, en bronze à patine verte et brune, présente, le long de son corps, des dessins en reliefs de longues feuilles qui peuvent faire penser à des palmettes. La patine de cet objet offre un très beau travail de couleurs et de coulures. Sous la base, vous pourrez y trouvez le cachet typique de « Primavera » ainsi que les initiales « HM » d’ Étienne Henri MARTIN. Ce vase peut être situé dans un travail de l’atelier datant entre 1930 et 1935 entre autre de part son sujet très empreint du style Art Déco.

Technique et matériau : bronze.
Sujet : vase à palmettes.
Cachet au-dessous : Primavera.
Signé par monogramme dans le cachet : HM. Étienne Henri MARTIN.

Période : début XX ème siècle, circa 1930 / 1935. Art Déco.
Designer : Etienne-Henri Martin (1905-1997)
Dimension : Hauteur 41 cm.

Etat : très bon état général avec des manques de patines par endroits et quelques très fines rayures dus au temps mais rien qui n’altère la beauté de cet objet.

Référence : 1820 – Prix : vase vendu.

La Chimère, Michel Rebuffel , antiquaire à Nice.


Vase d’antiquité du début du 20ème siècle. Objet signé H.M. et estampillé de l’atelier d’art du Printemps : Primavera, à voir dans notre galerie d’antiquités à Nice.

Etienne-Henri Martin (1905-1997) : Né à Paris en 1905, il fut élève à l’Ecole Boulle où il y étudia spécialement le métal. Entre 1923 et 1928 il fut collaborateur d’Edgar Brandt et il exposa, dès cette époque et à ce titre, au Salon des Artistes Décorateurs. En 1925, le Directeur de l’ école Boulle le chargea de la décoration du salon de réception de la Ville de Paris et, grâce à cela, il obtient un Grand Prix. Il travailla successivement aux ateliers d’art Primavera du Printemps, aux Services de Décoration du Louvre qu’il dirigea, comme chef d’agence et collaborateur de René Prou, puis enfin il finit par être Directeur Artistique et Technique aux grands magasins du Bon Marché à Bruxelles où il resta jusqu’en 1950. A son retour de Belgique, il reprit ses participations aux Salons des Artistes Décorateurs et des Arts Ménagers. Toujours en 1950, il fut également nommé professeur à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs. Etienne-Henri Martin fut un designer qui aima réaliser également des meubles de luxe pour lesquels il prit plaisir à allier les piétements en bronze doré ou des éléments en métal sculpté à la préciosité d’un beau bois ou aux subtilités de la laque. Il exécuta aussi de nombreuses installations qu’elles soient privées ou d’établissements publics en France et en Belgique, il collabora à l’aménagement de paquebots ainsi qu’à la décoration de la Salle du Conseil de la Société des Nations avec René Prou.

Les Ateliera Primavera (1912-1972) : En 1912, en homme averti, René Guilleré, fondateur de la Société des artistes décorateurs, arriva à convaincre Pierre Laguionie Président alors des grands magasins du Printemps, de faire produire des ensembles de meubles et d’objets d’art par des ateliers artisanaux afin de développer et diffuser les arts décoratifs modernes. Conçue sous la direction d’artistes en vogue comme Charlotte Chauchet, l’épouse de Guilleré, leur production est baptisée « Primavera ». Après la Première Guerre mondiale, et face à l’engouement, le Printemps est imité par ses confères : les Galeries Lafayette en 1922, le Bon Marché en 1923, et également les magasins du Louvre.

Mots-clefs : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,