Tableau, huile sur toile peint par Bernard Damiano,

représentant deux femmes nues à la plage. Très grande huile sur toile sans cadre, peinte dans le traité Expressionniste mais pouvant aussi faire penser au Mouvement Cobra. Cette peinture, découverte par votre antiquaire à Nice, est signée de Bernard Damiano (1926 – 2000). Celle-ci est très imposante que ce soit de par son format, que par la quantité d’huile apposée par Damiano. En regardant ce tableau, on peut ressentir avec quelle passion Damiano a utilisé son huile et avec quelle fougue il l’a étalée au couteau. Cette femme de dos regardant l’horizon, nous laisse dans un état contemplatif. Quant à l’autre, elle nous offre sa nudité sans pudeur. Du tout, il émane une douce quiétude et une invitation à partager ce moment suspendu sur la plage avec ces naïades.

Technique : huile sur toile.
Sujet : deux femmes nues à la plage.
Signature : tableau signé en deux endroits :
- signé en bas à gauche : Damiano (mais difficilement lisible).
- signé à l’arrière : Damiano Bernard.
Titré à l’arrière : Spiaggia (la plage.).
Numéroté à l’arrière : N° 20. Daté au dos : 94 (1994).

Période : deuxième moitié du 20 ème siècle : 1994.
Artiste : Bernard Damiano (1926 – 2000). Peintre Franco – italien.
Référencé au Benezit.
Mouvement : peinture Expressionniste.
Dimensions : Largeur 130 cm – Hauteur 162,5 cm.

Etat : parfait état.

Référence : 1667 – Prix : sur demande et à vendre en l’état.

La Chimère, Michel Rebuffel , antiquaire à Nice.

Tableau expressionniste huile sur toile signé de Bernard Damiano, œuvre du XX ème siècle visible sur Nice dans notre magasin.

Bernard Damiano est un artiste plasticien expressionniste d’origine italienne né à Cuneo (1926 – 2000). Bernard Damiano et sa famille ont été forcés d’immigrer en France la même année de sa naissance. En 1926, sa famille s’installe dans un premier temps en Alsace. Puis, la famille Damiano, pose ses valises à Vallauris près de Nice, pour, en fin de compte, retourner en 1935 en Italie s’installer dans le Piémont. Issu d’une famille pauvre, cela ne l’a pas empêché de développé un goût très prononcé pour l’Art, tant et si bien que, dès l’âge de 14 ans, en 1940, il entre comme apprenti tailleur dans un atelier à Cuneo (le Frères Revello). Grâce à cette place, il commence à mettre un pied dans le milieu artistique et touche donc enfin au dessin et à la sculpture sur bois. En 1946, à l’âge de 20 ans, Damiano commence à prendre des leçons de peinture avec Giulio Boetto ( Peintre piémontais de Turin : 1894-1967) et à assister aux cours de l’Académie Albertina (Institut Universitaire d’étude des beaux-arts de Turin). En 1948, 2 ans plus tard, il trouve une place de tailleur à Tende où il se met à travailler la pierre et le marbre. Il retravaillera également plus tard le bois mais en tant qu’ébéniste à Nice. En parallèle, il continue à s’instruire et à approfondir ses connaissances en Art dans les domaines de la Renaissance et des Impressionnistes. Dans les années 50, il prend un atelier dans un sous-sol du Vieux-Nice, et en 1958, encouragé par Sylvain Vigny, il présente sa première exposition personnelle à la Galerie Longchamp à Nice. Pour lui, les années 1960 à 1965 sont des années consacrées entièrement à la peinture et il expose en de multiples endroits de la Côte d’Azur. Mais sa carrière a du mal à décoller et en 1966, il décide de déménager sur Paris. Damiano y fréquente le milieu artistique de Montmartre et sa carrière prend enfin son envol. Par la suite, en 1968, il reviendra vivre dans le sud, partageant son temps entre la France (à Nice) et l’Italie (à San Remo). Il travaillera et exposera ses peintures jusqu’à sa mort survenue à Nice le 23 juin 2000 : en 1969 Damiano expose à la Galerie Beniamino à San Remo, en 1984 il expose au Centre Culturel Braidese de Milan, de 1987 à 1992 ses œuvres sont exposées dans toute l’Europe et enfin en 1995 le Centre d’art Contemporain de Rocca Umbertineac lui dédie l’une des plus importantes expositions italiennes. Bernard Damiano peint généralement à l’huile sur toile. Ses tableaux sont de style expressionniste, avec des visages ou des personnages déformés. Ses œuvres peuvent être d’une nature inquiétante pour certains, mais en tout cas son style est très reconnaissable. Son travail est devenu de plus en plus inquiétant et sombre au fur et à mesure des années, en opposition à ses débuts où son travail était plus doux et plus linéaire.

Mots-clefs : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,